Ce que les lecteurs en disent

De Martin C. 8 Nov. 2016 "Comme a dit quelqu’un dans un autre avis : c’est l’anti-drame chéri !!! Tout sauf je me regarde souffrir et j’aime ça. Comment écrire que l’amour de la vie dépasse l’amour d’un homme ? J’ai adoré la dynamique du livre, l’intimité puissante avec les lieux, les paysages, la nature, où se déploie tout son amour, un amour qui dépasse complètement cette histoire à mon avis."

De Mélanie R. 12 Sept. 2014 "J’adore l’Italie et la Toscane en particulier. J’ai été saisie par la beauté de ce regard, la force et l’amour de cette femme, comme elle essaie de toutes ses forces (et réussit) à ne pas tomber dans une relation triangulaire, tout en retenant précieusement dans son coeur toute la joie que cet amour avait offerte. C’est très très touchant comme elle s’en sort par le voyage, la route, et la contemplation des peintres, son enquête avec Pontormo. Je crois que les femmes amoureuses d’un homme ’pris’ ailleurs devraient le lire au lieu de se complaire dans leur drame et leur frustration. Je parle pour moi en fait, parce que j’ai aussi aimé un homme pris..."

De Laure B.D.
1er Février 2014

"C’est assez inattendu de présenter la Toscane comme une terre maritime et ça m’a bien plu. Avec un amour pareil, finalement, on le plaint ce marin de ne pas plonger... Mais c’est peut-être sa nature : un marin ne devrait être aimé que comme ça, très fort et de très très loin... Qui sait ?"

De T. M.
23 Avril 2013

"C’est l’anti-Bovary, l’anti-drame chéri, l’anti-complaisance ! Elle veut clairement vivre libre, en dehors des hommes, de son marin, qu’elle aime et pourtant elle n’en veut pas puisqu’il ne veut pas vraiment d’elle, et comme elle a un univers ultra-riche ça donne un très beau et insolite voyage dans la cartographie amoureuse."

Envoyez votre commentaire à : commelevent (at) free.fr

Les livres Seepia

— Des mots pour semer la vie —