Il n’y a pas d’autre choix que celui de la vie

Ce court texte a été édité par Luc Gibouin en 2015.

Extrait :
"Pendant des années, comme tant de nous, j’ai arpenté les musées, aux quatre coins de la boussole, je suis allée admirer et me remplir de ce qui enfin, le temps d’un regard plus ou moins pénétrant, me permettait de croire que nous sommes capables de transcendance. J’ai lu, relu, marché sur tant de pages pour me nourrir de cette élévation qui à mes contemporains fait tant défaut. Et j’ai fait pareil avec la musique, toutes les musiques. Sans frontière, sans à priori, je suis sortie des chemins balisés de tous les bons et mauvais goûts pour traquer l’essentiel parce que c’est ce qui me tient et ce qui vous tient aussi sans que vous sachiez toujours le nommer.

Exactement comme cette lumière présente partout, révélant tout, sublime et insupportable à la fois, l’artifice industriel domine actuellement nos vies et tout, absolument tout, nous appelle à en rester là car la pièce est puissamment orchestrée, les valets sont innombrables, les courtisans fascinés, les administrateurs emballés et tous, aveuglés par le néant, s’en vont à leur perte.

Irez-vous ?

Cela ne sera pas tendre et cela ne l’est déjà pas."

En attendant que le site du Loup dans la véranda, la petite maison d’édition de Luc, renaisse de ses cendres, vous pouvez le commander directement à l’éditeur (8€ + frais de port) : leloupdanslaveranda@laposte.net

Le Catalogue Seepia

— Des mots pour semer la vie —