Une fin d’automne de Eva Wissenz


Est-ce que l’amour maternel peut échapper à papa Freud et être juste un truc beau et soutenant ?

Le temps d’une nuit d’insomnie sur une île de l’Atlantique, une mère attend le retour de sa fille. Traversée par des souvenirs, des paysages, des peurs, des joies, des nostalgies et la question d’un choix de vie à faire avec ou sans sa fille. À l’enfermement de l’île répond celui d’une pensée circulaire et d’un rythme hypnotique pour dire à la fois la beauté et l’étouffement paradoxal de tout amour maternel.

Poche — 94 p. — 8, 60 €

De Martine Rouch
23 juin 2015

"Les mots risquent de me manquer ou d’être bien pauvres à exprimer ce que je ressens mais je tente quand même. Je trouve ce petit livre très grand, extrêmement puissant, d’une profondeur abyssale, d’une maturité admirable, d’une poésie inégalée... Je pourrais continuer longtemps comme ça ! Je l’ai lu d’une traite, mais avec lenteur. Comme on suçote un bonbon pour le faire durer. Je me suis délectée à relire le plus souvent à deux reprises les phrases pour en extirper tout le suc et en prolonger la saveur. J’ai savouré les mots à petites gorgées. Alors, je dis MERCI. Et aussi : chapeau bas ! Ce style est, de plus, très singulier car il y a une maîtrise talentueuse des phrases longues, et même très longues, ce qui est à mon sens un exercice assez périlleux."

>Voir les commentaires des lecteurs.

Les livres Seepia

— Des mots pour semer la vie —